Circuits courts, l’avenir de l’agriculture ?

Les circuits courts alimentaires constituent un mode de commercialisation qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte, à condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire. Cette définition officielle ne fait pas référence au mode de production ou à la distance d’acheminement. Les circuits courts englobent des modes de production et des distances d’acheminement très variées. Qui dit circuit court ne dit pas forcément bonnes pratiques environnementales, d’où l’importance de choisir des produits bio ou issus de bonnes pratiques

Des avantages environnementaux ?

Des études menées par le scientifique allemand Elmar Schlich montrent que des cas particuliers de filières internationales peuvent consommer moins d’énergie finale que des distributions en circuits courts et ce, malgré les longues distances parcourues. L’avantage intuitif accordé à des distances moindres car limitées à la région peut en effet être vite annulé par des faiblesses logistiques et des différences de volume de vente considérables. Alors que les circuits courts sont souvent artisanaux, les entreprises exportatrices ont des exploitations en  monocultures intensives, des logistiques plus optimisées, des capacités de production et de transport plus efficaces.

Plus d’informations et source: Natura et Sciences

One thought on “Circuits courts, l’avenir de l’agriculture ?

  1. Pingback: Circuits courts, l’avenir de l’agriculture ? | be local to see global | Scoop.it

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s