Développement des circuits courts : la Chambre d’agriculture s’engage

Répondre à une demande sociale, contribuer à assurer plus de valeur ajoutée sur les exploitations, les circuits courts sont des débouchés à étudier. Mais comment trouver de nouveaux débouchés, dynamiser votre chiffre d’affaires, travailler en partenariat ?
Le recensement agricole de 2010 a identifié 194 exploitations auboises commercialisant tout ou partie de leurs produits en circuits courts, hors viticulture (données Agreste). Un circuit court est généralement un mode de commercialisation direct entre producteurs et consommateurs. Entre les deux, il peut y avoir aussi un intermédiaire, lequel s’occupe de vendre les produits, transformés ou non, aux consommateurs (voir schéma). Il s’agit dans ce cas de vente indirecte.

Les intérêts du “Made in Local” 

La commercialisation en circuits courts comporte de nombreux intérêts :
  •     soutenir l’économie locale en maintenant une agriculture de proximité,
  •     développer le chiffre d’affaires des exploitations agricoles par la création de nouveaux débouchés,
  •     favoriser la diversification de la production sur les exploitations,
  •     encourager une production de qualité,
  •     encourager une consommation de produits de saison et de qualité.
  •     sensibiliser la population aux enjeux de l’agriculture durable et de la consommation responsable.
Les ambitions et les actions de la Chambre d’agriculture en faveur des circuits courts

La Chambre d’agriculture apporte une solution structurée et rentable de développement de la vente directe dans toutes les filières. Par des actions de communication et de sensibilisation auprès du grand public, elle contribue à recréer le lien entre les consommateurs et les producteurs.
La Chambre d’agriculture accompagne les producteurs dans le lancement ou le développement de leurs ateliers de diversification.
Si vous avez un projet de diversification, Marc SCHREIBER, conseiller d’entreprise peut vous accompagner et étudier avec vous les possibilités de financements de votre projet. 

Depuis un an, Alexandra BOLLAERT, chargée de mission Circuits courts, est également à votre disposition pour vous renseigner sur les différentes démarches engagées par la Chambre d’agriculture (voir encadré « Focus sur les circuits courts dans l’Aube »), que ce soit sur des projets de vente directe ou de vente indirecte. Un accompagnement est également possible : création d’un point de vente collectif, labellisation Bienvenue à la Ferme, approvisionnement de la restauration collective…
La Chambre d’agriculture crée du lien entre les producteurs et les acheteurs. En 2011, elle a mené une grande enquête auprès des producteurs et des collectivités pour connaître le niveau de l’offre et de la demande en produits locaux. L’opération « Croque ta Région » a permis en octobre 2011 de faire un test grandeur nature avec deux lycées volontaires, 900 repas ont été servis, composés à 100 % de produits locaux. Pour 2012, la Chambre d’agriculture projette de mettre en place une plateforme internet régionale où les acheteurs passent leurs commandes aux producteurs qui sont géoréférencés. Enfin, pour favoriser les circuits courts elle soutient les outils locaux tel que l’abattoir.
 
 Le label Bienvenue à la Ferme

Les attentes des consommateurs en matière alimentaire sont nombreuses : besoin de confiance et de réassurance quant à l’origine du produit et la connaissance du producteur, recherche de produits savoureux, sains et respectueux de l’environnement.

Le label Bienvenue à la Ferme (marque des Chambres d’agriculture) est un outil de communication positif et concret de l’agriculture vers le grand public. Sa stratégie de communication a récemment été revue, en effet, la marque se recentre sur la production agricole et plus particulièrement sur la notion de produits fermiers. L’offre est clarifiée autour de 4 grandes thématiques :

  •     les produits fermiers,
  •     la restauration,
  •     les loisirs (fermes pédagogiques et de découverte, accueil d’enfants…),
  •     les séjours (gîtes et chambres d’hôtes…).
S’agissant du volet “produits fermiers”, de nouveaux canaux de commercialisation peuvent désormais être labellisés (magasin de producteurs, panier, coffret cadeaux) en plus de ceux déjà existants (magasin de vente à la ferme, goûter à la ferme, casse-croûte à la ferme)

One thought on “Développement des circuits courts : la Chambre d’agriculture s’engage

  1. Pingback: Développement des circuits courts : la Chambre d’agriculture s’engage | be local to see global | Scoop.it

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s