Transition énergétique: “il faut plus d’ambitions entre 2015 et 2020”

Es_environnement

La transition énergétique a-t-elle encore une chance ? Pascal Lamy, ancien directeur de l’OMC, et Jean Jouzel, vice-président du GIEC, invités de l’Université Total en partenariat avec BFM Business, ce lundi 25 novembre, en ont débattu.

“J’étais plus optimiste il y a une dizaine d’années”, avoue Jean Jouzel, vice-président du GIEC. Réunis à l’occasion de l’Université Total sur la transition énergétique ce lundi 25 novembre, Pascal Lamy et Jean Jouzel ont reconnu que le processus actuel semblait plutôt compromis.

Entre l’objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% en 2020 et la réalité, “il y a des turbulences” reconnaît Pascal Lamy, ancien directeur de l’OMC. Le bilan plutôt défaitiste de la Conférence climatique de Varsovie, qui s’est terminée vendredi dernier, est encore dans tous les esprits.

“Il faut plus d’ambitions entre 2015 et 2020”, appelle Jean Jouzel. Mais de nombreux points sont à régler pour que réussir la transition énergétique, et faire en sorte que la Conférence climatique de Paris en 2015 n’aboutisse pas à un échec.

Plus d’information: bfmtv.com

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s